Découvrir l’histoire de la broderie

par 9 Juin 2021Mercerie

La broderie est un art millénaire pratiqué depuis l’Antiquité, bien que ce mot n’ait été inventé qu’au XIIe siècle. Elle consiste à ajouter des motifs décoratifs plats ou en relief sur un tissu à l’aide de fils et d’aiguilles. Cet art a traversé des siècles et des siècles. De nos jours, il constitue une activité de loisirs permettant de confectionner des vêtements et des accessoires de mode divers. Retraçons l’histoire de la broderie depuis l’Antiquité pour en savoir davantage sur cette pratique.

L’histoire de la broderie de l’Antiquité au Moyen-Age

L’histoire de la broderie commence pendant l’Antiquité. Bien que les exemplaires d’ouvrages brodés soient peu nombreux, cet art a bel et bien existé depuis cette période de l’histoire. L’apparition du point de croix au Moyen-Age a permis à cet art de se répandre en Europe, puis dans d’autres pays.

La broderie pendant l’Antiquité

Broderie à l'Antiquité

L’existence de la broderie pendant l’Antiquité est prouvée par la découverte de toiles brodées. La première toile brodée est d’origine égyptienne. Tout comme les peuples d’Orient et Méditerranéens de l’époque, les Égyptiens étaient de fins brodeurs. La broderie s’est également développée en Palestine, en Perse, à Babylone et en Syrie. Comme les exemplaires d’ouvrages brodés sont très peu nombreux, il est difficile de reconstituer l’histoire de la broderie avant de VIe siècle après J.-C.

La broderie au Moyen-Age

La broderie s’est particulièrement développée au Moyen-Age avec le point de croix. Dans la Byzance médiévale, les vêtements sacerdotaux et ceux de la cour ont été brodés selon des modèles d’origine persane. Au fil des années, l’art byzantin a influencé la broderie et s’est étendu en Europe, surtout dans le sud de l’Italie. Ainsi, les premiers vêtements brodés en Europe occidentale étaient sublimés par des motifs d’inspiration byzantine et persane.

Les broderies ecclésiastiques du Saint Empire ont été influencées par les modèles byzantins à partir du Xe siècle. Les tapis orientaux apportés des croisades ont été utilisés par les dames de la cour comme source d’inspiration pour la création de motifs au point de croix entre le Xe et le XIIIe siècle. La broderie a permis de réaliser des bordures ornementales avec des formes géométriques sur les manches et l’encolure des vêtements masculins et féminins.

Dans le domaine de la mode, la broderie était uniquement utilisée pour agrémenter les vêtements sacerdotaux et les habits de la cour de motifs ecclésiastiques. Cet art était également employé pour faire des tapisseries et des tentures. La broderie médiévale la plus grande et la plus célèbre était la tapisserie de Bayeux réalisé au cours du XIe siècle. Cet ouvrage a été brodé au point de Bayeux en laine de couleur sur une toile de lin. Elle évoque la conquête normande de l’Angleterre de 1066.

L’histoire de la broderie de la Renaissance au XVIe siècle

Broderie à la Renaissance

L’apprentissage de la broderie constituait une part importante dans l’éducation des filles des différentes classes sociales de la Renaissance au XIXe siècle. Cette période a également été marquée par la diffusion du point de croix et l’apparition des marquoirs et d’autres techniques de broderies. Cette pratique s’est également fait une place dans le monde de l’art.

L’histoire de la broderie à la Renaissance

Pendant la Renaissance, le point de croix s’est répandu dans toute l’Europe. Cette technique de broderie est alors la plus utilisée à l’époque. Cet art s’est également intégré dans l’éducation féminine. La création du sampler ou du marquoir a permis de faciliter l’apprentissage de la broderie. Il s’agit d’un morceau de tissu utilisé pour s’exercer à broder des fleurs, des grecques et des symboles religieux.  Le marquoir est souvent réalisé en lin avec des dessins disposés au hasard. Les motifs sont généralement brodés avec des fils de laine ou de soie ton sur ton. Les samplers étaient considérés comme un patrimoine familial et se sont transmis de génération en génération. Ils ont permis d’avoir des banques de motifs.

Après quelques années que les marquoirs ont eu un aspect de tableau d’alphabets présentant jusqu’à 6 modèles d’écriture. En 1500, les modèles avec des schémas imprimés en provenance d’Italie et d’Allemagne se sont répandus en Europe. En 1585, un livret renfermant des motifs d’animaux et de fleurs inspirés des symboles héraldiques et de l’Orient, « La clef des champs » fut publié en France.

À l’époque, l’apprentissage de la broderie a permis aux jeunes filles de préparer un trousseau en vue de leur mariage. Il comprend souvent des draps, des nappes, des serviettes, du linge de corps et du linge de maison brodés avec les initiales de la mariée. Le contenu du trousseau était souvent exposé le jour de leurs noces.

L’histoire de la broderie du XVe au XVIIe siècle

À partir du XVe siècle, la broderie fut connue sous l’appellation de peinture à l’aiguille. À cette époque, les motifs brodés à l’or nu sont naît en Italie. Certains peintres comme Antonio del Pollaiolo décidaient de dessiner des scènes qui seraient ensuite brodées par des brodeurs.

La broderie décorative continuait de se faire une place dans le milieu grâce à la broderie blanc sur blanc. Cette pratique était surtout utilisée pour décorer les costumes de paysans et les autels. Ce type de broderie était fait sur des tissus de lin.

Comme la broderie s’est répandue dans de nombreux pays, elle fut influencée par la culture de différentes nations. En Espagne, par exemple, les ouvrages ont été influencés par le style islamique. La broderie laine noire sur lin blanc s’est particulièrement répandue à cette époque dans le pays. En Allemagne, la broderie fut surtout influencée par la culture protestante. Elle s’est ensuite répandue en Europe orientale et centrale. Ce savoir-faire était surtout utilisé pour décorer les linges de maison avec des motifs géométriques et des fleurs.

L’histoire de la broderie du XVIIe au XVIIIe siècle

Broderie au 17ème siècle

L’histoire de la broderie fut marquée par la révolution rouge du XVIIe siècle. L’apparition de nouveaux colorants naturels a permis de teindre les fils à broder en rouge. Ainsi, les broderies rouges sur fond blanc se sont répandues. Les marquoirs ont également changé d’apparence. Ils étaient proposés avec des motifs traditionnels et des textes écrits. Les samplers ont pris ainsi l’apparence de tableau.

Malgré cette révolution, les anciennes techniques de broderie furent encore utilisées au cours du XVIIe et du XVIIIe siècle. La broderie blanche de Saxe est devenue tendance pour l’ornement des manchettes et des écharpes à la fin du XVIIIe siècle. La broderie sur laine est également devenue populaire. Cette technique était utilisée pour dessiner des motifs sur les vêtements masculins et féminins ainsi que sur les tentures.

Cette époque était également marquée par l’apparition des motifs de paysage. Les décors brodés réalisés étaient de plus en plus réalistes. En 1770, Charles-Germain de Saint-Aubin, brodeur du roi, a publié un ouvrage détaillant les différents styles et techniques de broderie.

L’histoire de la broderie à partir du XIXe siècle

Au XIXe siècle, le point de croix était particulièrement populaire. Ce siècle a également été marqué par le développement de l’industrie textile et de la technique d’impression qui ont permis de créer différents modèles. Les fils à broder étaient disponibles en une plus large palette de couleurs grâce à l’évolution de la chimie. Les tissus en coton et en étamine sont également apparus.

L’histoire de la broderie au XIXe siècle

Au XIXe siècle, les ouvrages brodés représentés surtout des scènes champêtres représentant des bergères, des paysans, des troupeaux et des vignerons. L’apparition des canevas Pénélope ont permis aux brodeurs à s’initier à la broderie à petit et demi-point.

Le XIXe siècle est aussi marqué par l’apparition de la première machine brodeuse. Cette dernière a été inventée par Joseph Heilman en 1828. Elle a permis de fabriquer des broderies en série.

L’histoire de la broderie à partir du XXe siècle

Broderie 20ème siècle

Les premières décennies du XXe siècle ont été marquées par le déclin du point de croix. Les brodeurs se sont plus tournés vers les techniques de broderie plus complexes et plus raffinées pour réaliser leurs ouvrages. Ils utilisaient le point arrière, le point chaînette, le point nœud, le point renforcé… L’art de la broderie commence à perdre en popularité auprès des femmes.

Ce n’est qu’en 1980 que la broderie a connu un nouvel essor. Le point de croix est redevenu célèbre. La broderie a commencé à intéresser différents experts et professionnels de la mode. Cet art reste tendance et permet de personnaliser différents vêtements, accessoires de mode, des articles de décoration intérieure et linges de maison. Il est pratiqué comme loisirs créatifs ou comme activité pour arrondir les fins de mois.

Toujours tendance, la broderie et son histoire ne risquent pas de tomber à l’oubli. Les ouvrages brodés s’invitent dans la décoration intérieure et dans le secteur de la mode pour réaliser des accessoires pour bébé (bonnets, écharpes, pulls…), des linges de maison (plaids, nappes de table…)… L’apprentissage de cet art devient même généralisé et accessible à tous. Avec l’avènement de la technologie et d’Internet, les tutoriels de broderie se multiplient en ligne. Il n’est pas non plus difficile de trouver des modèles ou des samplers. Il est possible d’apprendre différents types de techniques de broderie.

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nadia
7 mois il y a

Merci, c’est très instructif d’en savoir davantage sur le point de croix

Comment tricoter avec 2 fils différents ?

Comment tricoter avec 2 fils différents ?

Tricoter avec 2 fils différents permet de réaliser un ouvrage en plusieurs couleurs et/ou matières. Pour réussir son tricot, il faut maîtriser la technique du tricot à double fil. Cet article vous explique pourquoi et comment tricoter avec 2 fils différents.

Histoire de la couture

Histoire de la couture

La couture est un art millénaire qui s’est transmis de génération en génération. Elle est très utilisée pour la création de vêtements et différents accessoires de mode. Souhaitez-vous en savoir davantage sur cette pratique ? Découvrez l’histoire de la couture dans cet article.

Quels sont les points de tricots facile pour débutant ?

Quels sont les points de tricots facile pour débutant ?

Afin de tricoter un ouvrage, il existe différents types de points de tricot au choix selon le résultat recherché. Pour les débutants, il existe des points de tricot faciles à réaliser. Vous apprenez justement à tricoter ? Découvrez par quel point de tricot commencer.